Gnaoua Festival

 
 

16. | 17. | 18. August 2018 - SAVE THE DATE!

Beim jährlichen Gnaoua-Festival im marokkanischen Essaouira zelebrieren regelmäßig mehr als 45.000 Menschen die tranceartige Musik, die vor mehr als drei Generationen von der Westküste des Kontinents nach Marokko gelangten.

Mit dem Gnaoua Festival, das erstmals in Berlin stattfindet, würdigt die WERKSTATT DER KULTUREN die jahrhundertelange Tradition der Gnaoua-Meister, deren Vorfahren als versklavte Menschen aus den heutigen westafrikanischen Staaten Mauretanien, Senegal, Niger und Mali nicht nur den Sound Marokkos, Algeriens und Tunesiens erneuerten, sondern auch nachhaltigen Einfluss auf die internationale Entwicklung des Jazz hatten.

Bekannt geworden sind die Gnawa insbesondere aufgrund ihrer rhythmusbetonten Musik. Die drei Hauptinstrumente sind Ṭbal (mit Stöckchen geschlagene Fasstrommel), Sintir (Langhalslaute, Resonanzkörper kann ein Schildkrötenpanzer sein) und Gimbri (dreisaitige Langhalslaute mit rechteckigem Resonanzkörper aus Holz), dazu kommt die metallene Gefäßklapper Qarqaba (Pl. Qaraqib). Die Musik hat ihre ursprüngliche Funktion beim nächtlichen Lila- oder Derdeba-Ritual.

Kuration: Alaa Zouiten


Programm*

* weitere Konzerte im Rahmen des Festival werden in Kürze bekannt gegeben


Majid Bekkas «Gnaoua Art Trio»

16.08.2018 | 20:00h | Saal

Le répertoire du Majid Bekkas «Gnaoua Art Trio» est entre musique traditionnelle gnaoua arrangée et compositions originales inspirées des rythmes et mélodies des différents coins du Maroc et permettant au guembri (basse traditionnelle) de sortir du pentatonisme pour jouer le rôle de la contrebasse en respectant l’harmonie.

 

Créateur de «L’African Gnaoua Blues», Majid Bekkas, originaire de Zagora est, de toute évidence, l’ambassadeur idéal via l’Occident de cette nouvelle forme d’expression musicale issue de la musique spirituelle de transe gnaouie, métissée au jazz et au blues de sources africains; Surnomé le Aly Farka Touré Marocain, Majid Bekkas est un multi-instrumentiste et grand connaisseur de la musique Africaine notamment malienne ,il a collaboré avec de grands musiciens Africains comme le grand balafoniste Aly Leita et le grand joueur de N’goni basseko Kouyaté et le joueur de Kora Ablaye cissoko …

Nominé au «Django d’Or» (2004) pour son album «Mogador», le magicien des rencontres possède actuellement un riche palmarès d’enregistrements musicaux réalisés en Europe en compagnie de musiciens virtuoses de renommée mondiale tels, Pharoah Sanders, Archie Shepp, Joachim Kuhn, Klaus Doldinguer, Louis Sclavis, etc.

Mais, c’est avec son titre «Daymallah» qu’il représente le Maroc dans la compilation du CD «Déserts Blues 2». Majid a remporter aussi le prix «Alfarabi de musique antique» en décembre 2011, consécration donnée par le conseil national de la musique qui dépend de l’Unesco. Il a aussi eu en 2012 la médaille d’argent de L’Académie des Arts Sciences et Lettres à Paris.


En Mars 2015, Majid reçoit le prix de l’académie Charles Cros à Marseille pour son nouvel opus «al Qantara»; En 2016, Majid a eu le prix du festival »Visa for music» visa for music à Rabat.

Actuellement, Majid tourne avec son nouveau projet marocain en compagnie de Mohammed el Babarti l’unique saxophoniste marocain aillant le sens et le talent de l’ improvisation, et amine el Bliha, jeune percussionniste marocain ouvert vers les rythmes du monde.


zurück zur Programmübersicht


Black Koyo

17.08.2018 | 19:30h | Saal

Black Koyo est un groupe de musiciens gnawa dont les membres sont originaires de plusieurs villes du Maroc Fès, Meknès, Tanger et Casablanca. Black décrit la couleur de leur peau, noire comme celle de leurs ancêtres subsahariens, et le métissage de leur musique, et koyo signifie “joueur de qraqeb” (crotales) en langage gnawa.

 

La lila (« nuit » en dialecte marocain), c’est le rituel de transes et de possessions qui dure toute une nuit pour honorer les entités du monde invisible, les Saints et Dieu.

Cette cérémonie suit un déroulement précis que les musiciens ont hérité de leurs ancêtres et qui comprend une succession de danses et de chants exécutés dans un ordre précis. Cet ordre varie selon les régions d’origine des musiciens, les circonstances du rituel et les décisions des musiciens.

Hicham Bilali, le maître du groupe, est né à Fès en 1978 de mère marocaine et de père d’origine sénégalaise. Baigné depuis tout petit dans la musique gnawa, il fait ses débuts à l’âge de 18 ans aux côtés du grand maître Hamid Dkaki avec lequel il a grandi et qui lui a transmis le savoir ancestral de la culture gnawa. Il sera accompagné de ses koyos, tous résidant à Bruxelles mais formés auprès de maîtres renommés.

Line-Up:

  • Hicham Bilali - Guembri/Gesang
  • Ayoub Boufous - Qraqeb/Gesang
  • Achraf Abantor - Qraqeb/Gesang

zurück zur Programmübersicht


Simo Lagnawi

17.08.2018 | 21:30h | Saal

Morrocan Gnawa master Simo Lagnawi arrived in the UK from Rabat in 2009 and has made it his mission to expose the sound of gnawa music in the UK and beyond with a range of African and other musicians combing their different traditions with his to create a new branch of gnawa music.

  

He has performed in venues from museums such a s London's V&A and art galleries to festival stages from Scotland & Lithuania to Dubai & Morocco. He has performed his music for live radio and TV sessions for example on BBC Radio3 and Africa Today. On stage his driving energy is a force to be reckoned with and Simo actively promotes live music events in London that bring musicians together from different backgrounds.

Simo was a winner of World Music Network's 'Battle of the Bands' and the track Baniyorkoy from Gnawa London was included on a compilation album 'Rough Guide To The Best African Music You've Never Heard'. World Music Network released his second album The Gawa Berber on their Riverboat label in 2014. He returns to Waulk Records for his third album Salt scheduled for release on 11th December 2015.

zurück zur Programmübersicht


Mâalem Mokhtar GANIA

18.08.2018 | 20:00h | Saal

Né en 1968 à Essaouira dans une famille de musiciens parfumée par l’encense de monde magique des soirées « Lila ». Son père et son maître « Mâalem Boubker GANIA » était parmi des grands maîtres musiciens de ce genre de musique.

D’origine malienne, les grands parents de Mâalem Mokhtar GANIA arrivèrent au Maroc au début du 18ème siècle accompagné de leur tradition et leur culture purement africaine, ils se sont métissés à la population marocaine et aujourd'hui la famille GANIA est la seul famille qui a pu garder ses traditions telles qu’ils sont.

Dès son jeune âge Mokhtar apprend grâce à son père « Mâalem Boubker GANIA » et ses frères «Mahmoud, abdallâh et lahssen» a joué sur des instruments musicaux et accompagne son père dans des soirées musical et il a été membre du groupe.

Pendant les années 80 Mokhtar rejoint le groupe de son grand frère « Mâalem Mahmoud GANIA » et voyagèrent ensemble à travers le monde participant dans des manifestations musical et culturelle mondial.

Au début des années 90 et après qu’il a eu la bénédiction spécial de son père qui le nome en tant que maître « Mâalem», Mokhtar monta son propre groupe qui a eu un grand succès et dans peut de temps il a pu graver son nom dans les grands scènes mondial et collaborant avec des grands artistes telle que «Randy WESTON, Pharoah SANDERS et Carlos SANTANA, Graham HAYNES, Moussa DIALOU, Sussa DEYHIM, Bill LASWEL, Pascal DUCOURTIOUX, Andrè BEUN, Olivier SAVARIOU ,Waclaw ZIMPEL , Michael ZERANG, EMBRYO, DÖRGE Becker Dawda JOBARTEH, Mohamed JBARA, Groupe LAMCHAHEB, Oumou Sangaré, Rachida Tallal et d’autres...».


Mâalem Mokhtar GANIA gagne sa vie en tant que musicien professionnel, pendant son temps de repos il aime la pêche ou il rejoint son atelier en tant que charpentier et il fait réellement ses propres instruments (à ces belles copies d'un Tbal et d'un Gimbri, djembé, et plusieurs oeuvres de décoration en bois de thuya).

zurück zur Programmübersicht

* weitere Programminformationen in Kürze


  

Ladet eure Freund*innen auf Facebook ein!

 



  


Die WERKSTATT DER KULTUREN wird gefördert von der Senatsverwaltung für Kultur und Europa.

 
Facebook Twitter Youtube Creole Karneval der Kulturen 1884
 
05.12.
2018
Festival: 3. Shtetl Neukölln
27.11.
2018
2nd TransFormations Trans* Film Festival
09.11.
2018
3. creole Musikfilmfest
07.09.
2018
Premiere: 1. creole Global
16.08.
2018
Gnawa Festival Berlin
27.06.
2018
My Feminism is Intersectional
22.06.
2018
Autorengruppe MischMash
20.06.
2018
World Refugee Day 2018
14.06.
2018
Bloggerin Rasha Hilwi zu Gast
09.06.
2018
Kinderbuch Festival der Vielfalt
06.06.
2018
Vortrag: Prof. Dr. Kim Jin-Hyang
23.05.
2018
Replicating Atonement
17.05.
2018
Weibliche Subjektivität und Revolution
08.05.
2018
Filmworkshops für Geflüchtete
04.05.
2018
Unschlagbar! 3. GLOBAL DRUMS FESTIVAL
02.05.
2018
Lesung: Der Fürst von Emigión
30.04.
2018
Kick-off: ORIGINAL MUSIC
29.04.
2018
International Jazz Day
29.04.
2018
Kick-off HOMAGE SESSION
28.04.
2018
Kick-off: WORLD JAZZ CLUB
21.04.
2018
Special Guest: Dirk Engelhardt (Sax)
21.04.
2018
Kooperation: Tanzfest
19.04.
2018
Fim&Diskussion: Pressefreiheit in Ägypten
04.04.
2018
Musikfestival: KIM Fest
17.03.
2018
Podium: Ban Racial Profiling
17.03.
2018
Roma meets Black meets Sinti
15.03.
2018
Zu Gast: Filmemacher Fadi Yeni Turk
08.03.
2018
Migrating the Feminine
25.02.
2018
The String Archestra
24.02.
2018
Hans Eichler: Verbotenes Land
23.02.
2018
W.E.B. Du Bois in Deutschland
22.02.
2018
„Schimpft uns nicht Z***r“
17.02.
2018
Benefiz für Oury Jalloh
13.02.
2018
Mardi Gras Black Indians
08.02.
2018
Lyrik nubischer Migrationserfahrung
03.02.
2018
NSU-Komplex auflösen
02.02.
2018
BLACK MUSIC RENAISSANCE 4
02.02.
2018
Filmscreening Black Cuba III
01.02.
2018
BLACK HISTORY MONTH 2018
25.01.
2018
British Council Literature Seminar
20.01.
2018
Arab Song Jam goes Maghreb
13.01.
2018
THE SOUND ROUTES BAND